Retour musclé de Port Morgan au sud de grands canaris vers Las Palmas

Les deferlantes madereDes vagues de plus de 3,0 m , mer très forte et le vent en permanence contre nous, la coque et le gréement fatiguent énormément, à tel point que les haubans du portique cassent, la coque retombe lourdement dans l’eau et cela résonne partout dans le bateau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *