La pêche

DSCF1159Nous pratiquons du cabotage de Gijon, à la Corogne avec des vents modérés, mais pas de pêche, et pourtant il y a du poisson !

À la Corogne, nous rencontrons Isabelle Autissier qui nous explique qu’il faut commencer le matin par naviguer à environ 2 noeuds pour être sur de prendre du poisson  et ne pas hésiter à mettre des plombs de 800 g à 1 kg.

Depuis ce jour, la pêche est devenue miraculeuse, et tous les jours ou presque nous avons  la certitude d’avoir nos deux maquereaux pour le dîner en moins d’une demie heure de pêche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *