CHANGEMENT DE CAP VERS LES BERMUDES AU LIEU DES ACORES A VITESSE REDUITE

Via l’irridium mon ami Olivier le routeur qui à plusieurs transat à son actif et plusieurs courses transocéanique désolé de voir que tous ses calculs prévisionnels de polaires tombent en vrac, nous propose par sécurité de nous rendre aux Bermudes pour tout réparer, ceci représente un détour de 48 h hors délai de réparation. que l’on doit retrouver ensuite en augmentant la vitesse du bateau.
On espère y retrouver mon ami l’évêque et navigateur Douglass MCnaugthon qui connaît le maitre voilier du coin à ST GEORGES et sa femme Ginny.
Malheureusement , ils sont encore au Canada. nous ne les verrons pas
Avant l’arrivée, d’après le livre de Jimmy Cormel ,Il faut donc épuiser tout les restes des produits frais en 48 h, nettoyer le frigo, et faire un rangement complet du bateau pour ne pas attirer l’œil des douaniers, et il n’y à plus de femme à bord c’est l’horreur ! pour 3 hommes (enfin surtout pour moi ), car aux Bermudes tout est contrôlé, inclus le réservoir à eaux noires qui est ici aux abonnés absent. lls vont sans doute plomber les vannes des toilettes pendant notre séjour. ?
Finalement Philippe s’attaque au nettoyage du frigoDSCF6460 PHILIPPE UN QUART TRES DIFICILE 2 et Jacques au rangement du casier à bouteilles qui reçoit toute l’eau usée de l’évier.
Nous avons parcourus 1800 kms vers le nord en 9 jours , la température à baissée de quelques degrés , c’est plus agréable on n’en profite pour enlever le bimini, le jour se lève désormais à 5 h au lieu de 6, en heur de Cuba , l’air dans la cabine est enfin respirable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *