ATTERRISSAGE DANGEREUX A LA DOMINIQUE : UN PAYSAGE DE DESOLATION APRES LE CYCLONE ERIKA

Des tornades de pluie se sont abattues il y a 15 jours sur la Dominique et ont raviné les cours d’eau. La navigation devient dangereuse car ces cours d’eau en crue charrient en quantité des troncs d’arbres qui peuvent heurter la coque.

LES TRONCS QUI FLOTTENT DANGEREUSEMENT VERS LA COQUE

LES TRONCS QUI FLOTTENT DANGEREUSEMENT VERS LA COQUE


Du coup, les ponts franchissant les cours d’eau sont coupés. On voit sur la photo le tablier d’un pont,
PONT AVEC TABLIER CASSE

PONT AVEC TABLIER CASSE

qui est tombé dans la mer à côté de la pelleteuse, sous la passerelle provisoire en aluminium et les véhicules qui passent la rivière à gué en attendant la construction d’un nouveau pont.
Sur l’autre photo, les maisons construites trop près du cours d’eau ont aussi été emportées en partie par le torrent.
MAISON RASEE PARTIELLEMENT PAR LES PLUIES TORRENTIELLES

MAISON RASEE PARTIELLEMENT PAR LES PLUIES TORRENTIELLES


Nous arrivons de nuit près des boues d’amarrage d’Anchorage hôtel et pas une bouée n’apparaît de nuit, heureusement un pêcheur, gardien dévoué des bouées « PANCHO »
PANCHO LE GARDIEN DES BOUEES

PANCHO LE GARDIEN DES BOUEES

habitant sur la façade mer nous aperçoit et vient à notre aide.
COUCHER DE SOLEIL LA DOMINIQUELe lendemain, nous lui donnons une trentaine de crayons pour les petits écoliers qui ont tout perdu dans ce cyclone.
Je mesure à ce moment tout le plaisir qu’il y a à donner ou à troquer et à l’inverse tout le déplaisir que nous avons à dépenser des centaines d’euros quand cela est contre notre gré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *