8 septembre pas de vent et beaucoup de brume pour aller vers la ria de SETUBAL à 90 Km à l’est de Lisbonne.

C’est la troisième fois qu’une  brume à couper au couteau nous entoure dans un nuage sans aucune visibilité, nous rentrons aux instruments ( GPS traceur, AIS, radar) . A l’arrivée dans un port de commerce, cette fois c’est à plus de 9 nœuds (avec le courant d’une marée très forte) que nous entrons dans SETUBAL, poursuivis par un énorme tanker bleu très impressionnant que l’on devine dans la brume, plus de 30 mètres de haut  MAIS… que l’on voit très bien au radar (plus de 300 mètres de long), il est tenu en laisse par deux remorqueurs , et c’est le pot de fer contre le pot de polyester, la bagarre est inégale, on se planque dans le port de plaisance pour le laisser passer, …ouf !    Demain il faudra tenir compte aussi du courant pour sortir de cette ria au demeurant très vivante avec un va et vient permanent de bateaux de commerce, de pêche et de ferrys, mais peu de bateaux tour du mondistes sur les pontons.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 septembre pas de vent et beaucoup de brume pour aller vers la ria de SETUBAL à 90 Km à l’est de Lisbonne.

C’est la troisième fois qu’une  brume à couper au couteau nous entoure dans un nuage sans aucune visibilité, nous rentrons aux instruments ( GPS traceur, AIS, radar) . A l’arrivée dans un port de commerce, cette fois c’est à plus de 9 nœuds (avec le courant d’une marée très forte) que nous entrons dans SETUBAL, poursuivis par un énorme tanker bleu très impressionnant que l’on devine dans la brume, plus de 30 mètres de haut  MAIS… que l’on voit très bien au radar (plus de 300 mètres de long), il est tenu en laisse par deux remorqueurs , et c’est le pot de fer contre le pot de polyester, la bagarre est inégale, on se planque dans le port de plaisance pour le laisser passer, …ouf !    Demain il faudra tenir compte aussi du courant pour sortir de cette ria au demeurant très vivante avec un va et vient permanent de bateaux de commerce, de pêche et de ferrys, mais peu de bateaux tour du mondistes sur les pontons.SETUBAL BRUME DSCF1297

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *