4 septembre NAZARE vers PENICHE tout au moteur

Depuis la Corogne, le vent nous a lâchés et nous n’avons pas plus de 8 nœuds de vent par jour et encore pas toute la journée, C’est donc monsieur Perkin, le moteur, qui prend la relève. Peniche est  un port de pêche spécialisé dans la sardine que nous avons goûtée le soir avec des petites pommes de terre rissolées pour 8 euros chacun au resto. Le lendemain matin, une belle rencontre nous attendait avec nos voisins vannetais qui sur la mutine 2  remontent à vannes après un périple aux canaries et à Madère.CASCAIS